William Moulton Marston, psychologue à l’origine du modèle DISC, est aussi l’inventeur du personnage de Wonder Woman | Test de personnalité DISC

DISC et Wonder Woman : quel lien entre les deux ?

Qu’ont donc en commun Wonder Woman et l’outil d’évaluation psychologique DISC ?
En attendant la sortie dans les cinémas français du film “Wonder Woman 84”, repoussée à cause de la situation sanitaire, nous allons vous le dévoiler dans cet article.

Un inventeur, deux succès !

“Wonder Woman 84” est la suite du film “Wonder Woman”, qui avait été un succès mondial en 2017, bien avant que le COVID impose la fermeture des salles.

Pourquoi parler de la superhéroïne au lasso de vérité Diana Prince ? Sans doute pas pour vous dévoiler ses nouvelles péripéties ! Mais c’est pour nous l’occasion d’expliquer le lien entre le personnage de Wonder Woman et le modèle psychologique DISC, souvent utilisé en formation. Figurez-vous que les deux ont été inventés par la même personne : le psychologue américain William Moulton Marston.

La théorie DISC

En effet, en 1928, Marston (contemporain de Carl Jung et Sigmund Freud) publie le livre Emotions of Normal People dans lequel il expose sa théorie DISC. L’acronyme correspond aux 4 types de personnalités qui caractérisent le comportement humain : Dominance, Influence, Stabilité (“soumission”, en anglais) et Conformité.

Selon Marston, tous les styles influencent le comportement d’une personne en se mélangeant, mais chaque personne a un «style» prédominant.

Voici une représentation graphique du modèle :

Dans le temps, la théorie DISC a connu à la fois des défenseurs et des opposants. Certains et certaines estiment qu’elle serait un outil très puissant, voire même un test de personnalité complet, permettant de prendre conscience de ses forces et faiblesses, et de mieux catégoriser certains comportements. Nombreux sont, en revanche, celles et ceux qui pensent que cette méthode devrait être combinée à d’autres, nos personnalités étant trop complexes pour être définies sans prendre en compte d’autres facteurs comme le contexte, les valeurs et l’intelligence émotionnelle.

Marston : femmes et féminisme

La vie de William Moulton Marston ne finit pas de nous surprendre : il avait une femme et une maîtresse (jusque là, rien de très étonnant), et elles savaient tout l’une de l’autre. Marston a eu des enfants avec les deux, et non seulement ils habitaient tous ensemble, mais les femmes ont prolongé la colocation même après la mort de leur conjoint.

En raison de l’influence de son épouse et de sa maîtresse, Marston était un fervent partisan du féminisme et des droits des femmes. D’où l’idée de créer un superhéros au féminin. À ce sujet, Marston a écrit :

“Même les filles ne voudront pas être des filles tant que nos archétypes féminins manqueront de force, de vigueur et de puissance. Comme elles ne veulent pas être des filles, elles ne veulent pas être tendres, soumises, pacifiques comme le sont les good women. Les grandes qualités des femmes ont été méprisées à cause de leur faiblesse. Le remède logique est de créer un personnage féminin avec toute la force de Superman, plus l’allure d’une femme bonne et belle.”

Il existe d’ailleurs un fort symbolisme dans le fait que, presque dans tous les premiers épisodes de la bande dessinée, Wonder Woman est enchaînée et doit se libérer de ces chaînes. Pour Marston, cela voulait évoquer “l’émancipation des hommes”, et faire référence aux femmes qui, en protestant en faveur du droit de vote, avaient été enchaînées devant la Maison-Blanche.

Gare aux mensonges !

Une dernière curiosité avant de vous quitter. Si vous êtes surpris d’apprendre que l’inventeur de la théorie DISC a créé également l’héroïne de bande dessinée la plus populaire de tous les temps, Wonder Woman, sachez que ce n’est pas tout : William Moulton Marston a inventé également un détecteur de mensonges.

Vous demandez-vous quelle est votre personnalité dominante selon la théorie DISC ?

Voici un lien pour faire le test en ligne : https://disc-marston-fr.widactic.com/

Laura M