Napoleon Hill (1883 – 1970) est l’auteur américain de l’œuvre célèbre Think and Grow Rich [Réfléchissez et Devenez Riche], qui reste à ce jour un des livres le plus vendus au monde dans les rayons de développement personnel. Beaucoup d’entrepreneurs devenus riches ne jurent que par cet ouvrage : Tony Robbins, Daymond John, John C. Maxwell, Mark Hunter, Evan Carmichael, Barbara Corcoran, Robert Herjavec, et Oprah Winfrey pour n’en citer que quelques-uns.

Selon sa fondation, Napoleon Hill a commencé sa carrière d’écrivain comme journaliste dans de petits journaux à l’âge de 13 ans ! En 1908, Bob Taylor’s Magazine l’a recruté comme rédacteur pour raconter le parcours de quelques 500 millionnaires. Parmi eux, Thomas Edison, Henry Ford, et Charles M. Schwab. Le premier qu’il rencontre est le multimillionnaire de l’industrie du charbon, Andrew Carnegie, qui deviendra par la suite son mentor. Mais c’est ici que les historiens flanchent, car aucune preuve de cette rencontre n’a été retrouvée.

Pour la rédaction du livre, il devait s’entretenir avec les grands entrepreneurs de l’époque, mais aucune trace ne reste de ces prétendus entretiens, si ce n’est la parole de Hill lui-même. Cela ne l’a pas empêché de concevoir un livre de référence sur la réussite entrepreneuriale. De nombreux entrepreneurs citent l’influence de Napoleon Hill sur leur vie, dont un certain Bill Gates.

À l’été 2012, Bill Gates l’a classé en cinquième position de son top 10, juste après le livre de Walker Isaacson sur Steve Jobs !


Les 13 principes du succès selon Napoleon Hill

Durant sa longue carrière, Hill écrit et enseigne à un vaste public ce que notre esprit doit être prêt à assimiler, et présente ses 13 principes fondamentaux du succès :

  1. Le désir : il faut le vouloir à tout prix.
  2. La foi : croyez que vous pouvez atteindre votre objectif.
  3. L’autosuggestion : utilisez des affirmations pour atteindre votre objectif.
  4. Connaissances spécialisées : assimilez des expériences et continuez à apprendre.
  5. L’imagination : trouvez des idées et visualisez votre réussite.
  6. Une planification organisée : passez à l’action.
  7. La décision : déjouez la procrastination en prenant des décisions.
  8. La persévérance : ne vous arrêtez pas avant d’avoir obtenu ce que vous voulez.
  9. La puissance de l’esprit du maître : entourez-vous des meilleurs.
  10. Le Mystère de la Transmutation Sexuelle : choisissez un partenaire compatible
  11. Le subconscient : maîtrisez la positivité et écartez les émotions négatives.
  12. Le cerveau : associez-vous à d’autres personnes intelligentes et apprenez d’elles.
  13. Le Sixième Sens : faites confiance à votre instinct.

Une vie qui ne correspond en rien à ses principes

Avec le recul il est intéressant de noter le 10ème principe : « Le Mystère de la Transmutation Sexuelle : choisissez un partenaire compatible ».

En effet, les historiens ont établi que c’est sa quatrième femme, Rosa Lee Beeland, et non Napoleon Hill, qui a peaufiné la version du célèbre livre que l’on connaît aujourd’hui. Le fait de s’être marié à une femme douée d’un talent pour l’écriture a apporté à Hill un avantage non négligeable à l’élaboration de son œuvre.

Même si Hill a mené une vie qui ne correspond en rien aux Principes qu’il évoque, il est intéressant de lire son livre pour prendre conscience de l’impact qu’il a eu sur de nombreux modèles de succès.

En résumé, nous pourrions dire que ce n’est pas un homme qui a appliqué des méthodes de pensées pour réussir mais plutôt un homme qui a pensé à un livre et qui a réussi par la suite.

Notre entretien posthume
avec Napoleon Hill en 13 questions


— Widactic
— Napoleon Hill

— Monsieur Hill, le premier de vos 13 principes est : « Le désir ».
Le désir de réussir peut vraiment jouer un rôle dans le succès ?

— Le point de départ de toute réalisation est le désir. Gardez cela toujours à l’esprit. Un désir faible donne de maigres résultats, tout comme un feu chancelant réchauffe peu.

— Donc le désir nous permet d’atteindre notre but ?
— L’homme est l’artisan de sa propre destinée et ses pensées, et ses actes sont les outils avec lesquels il la crée.

— Mais même avec le désir, tout le monde n’est pas capable de devenir capitaine d’industrie.
— Si vous ne pouvez pas faire de grandes choses, faites de petites choses de façon grandioses.

— Dans notre société, le symbole du succès est le statut ou l’argent. Qu’en pensez-vous, monsieur Hill ?
— L’argent seul n’amène pas le succès. Le succès, dans sa forme la plus élevée et la plus noble, demande la paix de l’esprit, la joie et le bonheur qui viennent seulement à l’homme qui a trouvé le travail qu’il préfère.

— D’après vous, comment un homme simple peut réussir sa vie ?
— Nul homme ne peut devenir grand sans se sentir humble et insignifiant en comparaison du monde qui l’entoure, des étoiles qui le dominent et de l’harmonie avec laquelle la nature fait son travail.

— Mais le regard des autres joue un rôle sur le succès d’un homme.
— Si un homme s’est formé un caractère bien trempé, ce que les gens disent de lui l’indiffère parce qu’à la fin, c’est lui qui gagnera.

— Pourquoi, souvent, nous ne voyons pas toutes les opportunités qui apportent le succès ?
— Les opportunités apparaissent le plus souvent sous la forme de malchance ou d’échec temporaire.

— Comment réagir quand nos projets n’arrivent pas la hauteur de nos rêves ?
— Lorsque vient la défaite, acceptez-la comme un signe que vos plans ne fonctionnent pas, refaites ces plans et reprenez la route vers votre but.

— Comment vivre la négativité qui court autour d’un projet ?
— Tout événement négatif contient la semence d’un bienfait, au moins égal, sinon supérieur, aux inconvénients qui l’accompagnent.

— Comment vivre ses défaites ou ses échecs ?
— Il faut s’abstenir d’accepter toute défaite comme un échec tant que l’on a pas eu le temps d’en analyser le résultat final.

— Quel est le chemin du succès ?
— Le succès dans la vie ne peut pas être atteint si ce n’est à travers un effort coopératif, harmonieux et pacifique. Il ne peut non plus être atteint seul ou indépendamment.

— On dit souvent que pour réussir il faut une forme d’égoïsme. Qu’en pensez-vous ?
— De grands accomplissements ont souvent pris naissance par de grands sacrifices, et ce n’est jamais le résultat de l’égoïsme.

— Quel est le rôle d’une équipe dans la réussite d’un projet ou d’une vie ?
— Malheur à celui qui, soit par ignorance ou par culte du moi, s’imagine pouvoir naviguer sur cette mer de la vie dans la frêle embarcation de l’indépendance.

Avez-vous des questions pour Napoleon Hill ?
Nous vous suggérons de lire Réfléchissez et Devenez Riche et de partager avec nous vos réactions !

AMB